Accueil / Environnement /

Pourquoi la FNTR claque la porte de France Logistique

, par Louis Guarino

L’association porte-voix des professionnels de la logistique a perdu un de ses six membres fondateurs. La feuille de route de la transition énergétique du TRM ne passe pas.

Dans un courrier en date du 9 juin, le président de la FNTR, Jean-Christophe Pic, a informé la présidente de France Logistique, Anne-Marie Idrac, de l’adoption à l’unanimité de ses instances de la décision de démissionner de l’association. C’est le deuxième départ après celui de l’Aslog, devenue France Supply Chain, qui s’était retirée quelques mois après la création de France Logistique en janvier 2020 (la Confédération française du commerce de gros et international (CGI) l’a remplacée depuis au conseil d’administration).
Le courrier de la FNTR souligne que dans ses statuts France Logistique ne peut interférer avec le rôle et les missions des organisations et professionnelles membres (Afilog, CGI, FNTR, Union TLF, OTRE, FNTR, AUTF). Son rôle est de porter la voix de la filière logistique sur des sujets faisant consensus en son sein. Or la préoccupation de la fédération était d’emblée de défendre la compétitivité des transporteurs routiers et d’éviter la pression fiscale sur les entreprises. Peine perdue : l’adoption de la loi Climat et Résilience a acté la suppression progressive de la ristourne sur le gazole à l’horizon 2030 et entériné la création d’écotaxes régionales.

Anomalie de fonctionnement

Autre point de dissensus, des acteurs institutionnels comme l’ADEME pour le lancement du programme REMOVE (« Report modal et verdissement des flottes de
transport massifié ») et l’ANACT (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) ont fait appel à France Logistique pour des dossiers qui relevaient des missions directes des organisations professionnelles du transport estime la FNTR.
Enfin, la fédération nationale a découvert «  avec stupéfaction » l’attribution des présidences, et des rapporteurs des cinq groupes de travail constitués lors de la réunion plénière du 1er juin liée à l’instauration des travaux sur la « feuille de route décarbonation du transport lourd », qui a réuni transporteurs, constructeurs de véhicules ainsi que des représentants des filières énergie avec les ministères. France Logistique héritant de la présidence du groupe Transport routier de marchandises et de la mission de co-rapporteur du groupe Véhicules légers aux côtés de la Direction générale des infrastructures, des transports et des mobilités (DGITM). « Cela s’apparente à une anomalie de fonctionnement » résume une source proche du dossier.

Task force transition du transport routier

Cette feuille de route prend la suite de latask force sur la transition énergétique du transport routier (TRM et TRV), créée en décembre 2020 par l’ex-ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari. Le trio FNTR-Union TLF-OTRE s’est largement investi dans cette task force et a rédigé et publié deux documents de conclusions intermédiaires. Pour sa part, la FNTR s’est impliquée en son nom propre et non sous l’égide de France Logistique dans ces travaux. C’est précisément pour éviter cette confusion des genres auprès du nouveau ministre chargé des transports, Clément Beaune, comme de ses adhérents transporteurs, que la fédération nationale a opté pour la démission.
« France Logistique a pris acte avec regret de cette décision de la FNTR », assure Constance Maréchal-Dereu, la directrice générale de l’association. Une décision se traduisant par une perte de 20 000 euros, soit le montant de la cotisation annuelle versée par la FNTR. Laquelle abandonne l’une des vice-présidences de l’association. C’est le président de l’AUTF, Denis Choumert, qui devient de facto le seul vice-président de France Logistique.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 196 - septembre 2022

Stratégies Logistique n°196 est paru.

Hors-série n° 20 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le mercredi 1er juin 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2021

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 8 au 10 décembre 2021.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.