Accueil / Entreposage / Prestataires logistiques /

Croissance et sérialisation pour le dépositaire CSP

, par Marion Baschet-Vernet

Pour faire face à la croissance de son activité de dépositaire pharmaceutique, CSP accroît ses capacités de stockage sur ses deux sites de Cournon d’Auvergne, également son siège social, et de Moussy-le-Neuf, près de Roissy. Ces extensions comprennent l’adoption de nouvelles technologies de préparation de commandes pour accompagner les laboratoires pharmaceutiques dans la mise en place de leur stratégie multicanale en Europe.

Le volume des ventes directes à l’officine et à l’hôpital continue d’évoluer sur une tendance ascendante, pour Laure Brenas, présidente de CSP (Centre Spécialités Pharmaceutiques), spécialiste du stockage des médicaments pour le compte des laboratoires, qui distribue notamment les principaux génériqueurs sur le marché français, représentant aujourd’hui plus de 25% de son activité.

Avec un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros, en hausse de 7 à 8% chaque année, et un effectif de 1300 personnes, le dépositaire CSP est l’un des plus gros stockeurs européens de produits pharmaceutiques. L’entreprise compte actuellement 200 000 m2 d’entrepôts répartis entre la France et le Benelux, dont 82 000 m2 à Cournon d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand, 83 000 m2 à Moussy-le-Neuf, en région parisienne, et 15 000 m2 en Belgique.
Illustrant la bonne santé d’un secteur mature en France le dépositaire a su développer « une offre tiroir » ou multicanale, pour répondre aux besoins de ses clients sur l’ensemble des canaux de distribution, à la fois les hôpitaux, les grossistes répartiteurs, les pharmacies, les parapharmacies et la GMS partout en Europe.

« Notre portefeuille de produits s’étend aujourd’hui des médicaments éthiques, aux génériques, dispositifs médicaux, jusqu’aux produits frontières, comme les compléments alimentaires, et les cosmétiques ou dermocosmétiques » note Laure Brenas présidente de CFP. Sans oublier le canal du web : CSP livre également des clients comme Amazon, pour les tests de grossesse par exemple, dont la distribution ne relève plus du monopole pharmaceutique en France.

Extension et gains de productivité

Pour répondre à la demande, des efforts sont déployés aujourd’hui pour augmenter les capacités de stockage. D’abord sur son site de Moussy-le-Neuf, qui disposera en décembre de 30 000 m2 supplémentaires pour atteindre une surface totale de 100 000 m 2 sous atmosphère régulée.

L’extension intègre notamment un espace de stockage de masse de 20 000 m2. Le site sera équipé d’un système robotisé de préparation de commandes haute performance Intellis PTS de Savoye. « Ces nouvelles technologies de type shuttles goods-to-person vont permettre de garantir une qualité proche du zéro défaut, de limiter les déplacements et ainsi de gagner en ergonomie et en productivité » , note Laure Brenas. Tout en favorisant la qualité de service par l’absorption des pics d’activité. Laure Brenas présidente de CFP
« Nous avons chaque jour des pics qui peuvent aller du simple au double, continue-t-elle. Nous n’en prenons connaissance qu’à réception des commandes entre 17h et 20h, avant le traitement et l’expédition par nos équipes de nuit ».

CSP a ainsi fait notamment l’acquisition de convoyeurs plug&play, d’une machine pour l’optimisation des volumes des colis et leur fermeture automatique des colis et d’une cellule robotisée de dépalettisation, pour traiter 11 000 colis supplémentaires par jour, soit 60 000 colis quotidiens. L’équipement est prévu de façon à pouvoir doubler le système de préparation de commandes et de réapprovisionnement.

Besoins croissants en chaîne du froid

En parallèle, CSP conduit une seconde extension de 28 000 m2 sur son site de Cournon d’Auvergne, qui sera opérationnelle en janvier 2021. « Le nouvel entrepôt permettra d’offrir un espace de stockage élargi pour les produits pharmaceutiques à conserver en ambiant (+15°25°C), sous température dirigée (+2+8°C), pour les produits réglementés et les inflammables » souligne Laure Brenas.

La capacité actuelle de stockage en terme d’entrepôts frigorifiques est de 10 000 palettes et de 200 000 palettes pour l’ambiant. Le site sera lui aussi équipé d’un automate adapté à l’activité traité sur place.
« Nous sommes très vigilants sur les conditions de conservation des médicaments en appliquant le règlement des bonnes pratiques de distribution (BPD) européenne, » continue-t-elle.

Pour éviter les ruptures de température sur le dernier kilomètre, CSP travaille avec sa société sœur au sein du même groupe, Eurotranspharma, spécialiste du transport sous température dirigée de produits pharmaceutiques pour l’approvisionnement des grossistes, pharmacies et hôpitaux.

Sérialisation et digitalisation

L’année 2019 a également été marquée par le passage à la sérialisation en février dernier pour l’ensemble des laboratoires et leurs dépositaires.
Les médicaments disposent maintenant d’un code qui leur est propre, lisible par des machines et utilisable tout au long de la chaine d’approvisionnement afin d’aider à vérifier leur authenticité.

Le principe : le scan du numéro de série d’un médicament permet de vérifier immédiatement que celui-ci existe dans la base de données européenne NMVS (National Medicine Verification System) et qu’il n’a pas été utilisé.
Lorsque l’authenticité est garantie, le pharmacien peut désactiver le code dans la base (opération de « décommissionnement ») avant de le délivrer à son patient.

Pour assister ses clients, CSP se dit prêt aujourd’hui à mettre en place la consolidation, permettant de lire plusieurs codes d’un même colis ou palettes. « L’idée étant de faciliter le décommissionnement des numéros de séries d’une même commande, à réception, par l’hôpital », note Laure Brenas.

La consolidation est une mesure intermédiaire qui facilite la mise en place de la sérialisation dans les établissements de santé, mais qui est encore en débat au sein de la filière, et devrait évoluer vers l’agrégation dans les cinq prochaines années.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 179 - octobre / novembre 2019

Stratégies Logistique n°179 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.