Accueil / Environnement /

Dunkerque, Haropa, Marseille : l’heure des grands projets décarbonés

, par Erick Demangeon

Les trafics des trois premières places portuaires françaises progressent en 2021, stimulés par des records dans les conteneurs. Le trio multiplie les offres foncières, notamment en direction d’activités décarbonées, tandis que se profile le déclin des revenus tirés des vracs liquides pétroliers.

Le temps où les investissements privés se concentraient dans les ports du Benelux est-il révolu ? Plusieurs annonces récentes mettent en lumière les capacités d’accueil d’activités industrielles des ports français. A commencer par Verkor qui a choisi Dunkerque le 1er février pour y construire sa future « Gigafactory » sur 150 ha ! Cet investissement de 1,5 Md€ produira des cellules de batterie bas-carbone d’ici juillet 2025.
A Fos, H2V Industry filiale de Samfi Invest, a confirmé le 17 janvier son usine de production d’hydrogène vert. Voué à décarboner les activités de sa zone industrialo-portuaire, elle s’étendra sur 36 ha et représente un investissement de 750 M€. Pour produire de l’hydrogène renouvelable par électrolyse de l’eau, cette future installation comptera 6 tranches ouvertes entre 2026 et 2031.
Au Havre enfin, Siemens Gamessa Renewable Energy achève son complexe industriel. Représentant plusieurs centaines de millions d’investissement publics-privés, son site fabriquera des pales d’éoliennes et assemblera des nacelles au printemps prochain. Il alimentera les parcs éoliens de Dieppe-Le Tréport, Fécamp, Courseulles-sur-Mer, Saint-Brieuc et Yeu-Noirmoutier : plusieurs milliards d’euros d’investissement !

JPEG - 61.3 ko
Le terminal à conteneurs de Flandre à Dunkerque a traité 650 000 EVP en 2021 (+ 41 %)
® GPMD

Progressions sensibles

Ces annonces coïncident avec la présentation par les trois places de leurs trafics 2021. Toutes affichent des progressions significatives rattrapant leurs baisses en 2020. Année de fusion des ports du Havre, Rouen et de Paris, Haropa déclare 83,6 Mt de trafic maritime (+ 12 %) porté par un nouveau record dans les conteneurs avec 3,1 MEVP traités. Sur l’axe Seine, son activité fluviale s’élève à 22,5 Mt stimulée par le BTP et les grands chantiers en Ile-de-France. Plus au Sud, Marseille-Fos a manutentionné 75 Mt (+ 9 %). Là aussi, les conteneurs en hausse de 13 % (1,5 M EVP, nouveau record) se distinguent. Quant à Dunkerque, sa progression de 8 % lui permet d’atteindre 48,6 Mt. Son flux conteneurisé bondit de 41 % (650 000 EVP).

Investissements à la hausse

Dans les ports de Dunkerque et du Havre, l’augmentation des conteneurs s’accompagne d’une montée en puissance des transbordements. Le premier semble profiter du Brexit et de sa proximité avec le Royaume-Uni. Le deuxième a bénéficié de la congestion à Anvers et à Rotterdam. Le transfert d’une part des flux conteneurisés d’Anvers vers Le Havre pourrait s’inscrire dans la durée avec le renforcement de Terminal Investissement Limited (TIL) sur la place normande. TIL est en effet la filiale de manutention et de gestion de terminaux portuaires de MSC (Mediterranean Shipping Company) dont Anvers est le principal hub en Europe du Nord.
Un autre élément encourageant est les montants investis et programmés. Tous projets confondus, ils se sont élevés à 54 M€ à Marseille (60 M€ programmés en 2022), à 55 M€ à Dunkerque (71 M€ en 2022) et à 197 M€ à Haropa (256 M€ prévus en 2022). L’ensemble portuaire de l’axe Seine cite également plus de 353 M€ d’investissements privés en 2021.
Plus inquiétante en revanche est la part des liquides énergétiques pétroliers à Marseille et à Haropa. Elle compose encore la majorité de leurs vracs liquides, soit respectivement, 39 et 43 Mt. Or cette « rente pétrolière » est appelée à baisser avec la transition énergétique engagée en France et en Europe.

JPEG - 84.9 ko
Plateforme logistique aménagée par Virtuo sur la zone portuaire de Fos
à Port-Saint-Louis-du-Rhône.
® Virtuo

100 ha à vocation industrielle à Dunkerque

La transition engagée vers des activités plus décarbonées peut s’appuyer de nouvelles capacités d’accueil. A Dunkerque, les zones industrielles ZGI et logistiques DLI sont labellisées « clé en main Choose France ». En logistique, deux entrepôts y sont prévus dont un en blanc de 43 700 m2 porté par la Société de Développement Axe Nord (SDAN). La commercialisation de la zone DLI de 150 ha se poursuit et 80 % de ses surfaces seraient déjà réservées. Le port nordiste dispose aussi de 100 ha à vocation industrielle sur son terminal QPO suite à l’arrêt d’activité de Sea-Bulk fin 2021. Deux usines y sont enfin en construction à l’initiative de Flocryl (polymère) et de Clarebout (surgelés à base de pommes de terre).

Appels à projets chez Haropa

Haropa possède aussi plusieurs offres foncières. Au Havre, des appels à projets seront lancés cette année sur ses parcs logistiques PLPN 1 et 2. A Rouen, de nouvelles surfaces seront proposées sur le parc RVSL Amont tandis qu’en Ile-de-France, les pavillons 1 et 2 du port d’Austerlitz seront commercialisés ainsi que 0,7 ha à Gennevilliers et 2,7 ha à Bonneuil-sur-Marne. S’ajoutent des surfaces clé en main à Saint-Vigor-d’Ymonville (site du Grand Canal ex Lafarge), sur le parc Eco-Normandie à Saint-Romain-de-Colbosc (50 ha) et le projet PSMO à Achères de 100 ha.
En 2021, plusieurs entreprises ont inauguré ou lancé de nouvelles plateformes logistiques sur le domaine portuaire de Haropa dont Havlog (92 000 m2, PLPN 3), P3 à Grand-Couronne (80 000 m2), Seafrigo au Havre (60 000 m2), Goodman à Gennevilliers (90 000 m2 sur plusieurs étages) et IKEA à Limay-Porcheville (72 000 m2).

Nouvelles capacités foncières à Marseille

A Marseille enfin, l’année 2022 devrait être l’occasion de lancer de nouvelles capacités foncières. Sont annoncés le projet Distriport 2 et le plan OAZIP 2040 sur les futurs aménagements à Fos (10 000 ha). Dans l’immédiat, les principaux sites d’accueil logistique du port phocéen (Distriport et La Feuillane) affichent complets. En 2021, ils ont accueilli les nouveaux entrepôts de Mediaco Vrac (70 000 m2), Virtuo (24 000 m2 pour XP Log) et d’Adeo (70 000 m2 plus 20 000 m2 d’ici fin 2022).

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 197 - octobre/novembre 2022

Stratégies Logistique n°197 est paru.

Hors-série n° 21 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui se tiendra à Paris le jeudi 8 décembre 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2022

Téléchargez ce supplément spécial immobilier publié à l’occasion du salon SIMI 2022, organisé à Paris du 6 au 8 décembre 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.