Accueil / Transport /

Les Ports de Lille mettent chargeurs et opérateurs autour de la table

, par Stratégies Logistique

Alain Lefebvre, directeur général des Ports de Lille, a accueilli près de 100 professionnels dans un entrepôt logistique, pour échanger sur des thématiques clés autour de la multimodalité.

Deux tables rondes ont lancé le débat. D’un côté, la parole a été laissée aux chargeurs sur le choix du multimodal (avec David De Haro, responsable supply chain du spécialiste de l’isolation thermique et acoustique URSA France ; Thibault Deslorieux, directeur général des meubles en bois Tikamoon ; Olivier François, directeur du développement de l’entreprise de recyclage Galloo). Et de l’autre, comment les opérateurs de lignes multimodales, fluviales et ferroviaires répondent aux besoins.

Pour Ursa comme Tikamoon, le choix du passage au transport combiné est d’abord motivé par le respect de l’environnement et de réduction de l’empreinte carbone. « La bonne collaboration et transmission de l’information entre les acteurs est la clé de réussite au multimodal  », ont résumé les chargeurs, sans pour autant oublier de mentionner la pénurie croissante de camions et de conducteurs routiers.

Roquette et Tikamoon

Les Ports de Lille mettent justement à disposition des utilisateurs des infrastructures et des outils adaptés : Roquette et Tikamoon ont d’ailleurs bénéficié d’un travail approfondi pour envisager toues les cas de figures. Pour Ursa, le déploiement des lignes multimodales dans le sens nord-sud est satisfaisant dans l’état actuel du trafic, « même si la création de liaisons est-ouest et un renforcement en région parisienne seraient souhaitables ».

Tous les opérateurs eau–fer–routeprésents (Sogestran/CFT pour le fluvial, Danser France pour le transport de conteneurs, T3M pour le ferroviaire, TAB Rail Road pour le combiné ferroviaire et Transport Fiolet pour le routier) ont replacé leur action et leur stratégie de développement dans une optique de décarbonation des transports et d’emploi de nouvelles énergies.

Jusqu’à -89% d’économies de Co2

Et Gloriady Isolo-Bongili et Thibaud Gobert, respectivement chargés de projet à l’AUTF (Association professionnelle des chargeurs) et à l’association des chargeurs engagés dans Fret21 de conclure : « Le report modal, c’est des économies de Co2 allant de -60 à 89% pour le rail, et -30 et 50% pour le fluvial ».

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 195 - juin / juillet 2022

Stratégies Logistique n°195 est paru.

Hors-série n° 20 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le mercredi 1er juin 2022.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Supplément SIMI 2021

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 8 au 10 décembre 2021.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.