Accueil / Transport /

Neutralité carbone en 2040 : l’Union TLF trace la route

, par Sylvain Chanourdie

Dans une note* parue mercredi l’association analyse les conditions de la réussite de la décarbonation du transport routier de marchandise.

« Pour réussir la transition énergétique du TRM d’ici 2040, les 3 prochaines années seront déterminantes » prévient l’Union des Entreprises de Transport et de Logistique de France. Si l’objectif de la France d’arrêter la commercialisation des moteurs à énergies fossiles et GNV en 2040 peut sembler encore lointain, l’UnionTLF souligne la complexité du changement de modèle pour la filière qui roule à 98% au gazole.
Le renouvellement du parc de véhicules au profit de nouvelles motorisations utilisant les énergies renouvelables issues de la biomasse (BioGNV) ou l’électricité (batteries & hydrogène vert) suit un calendrier national et européen qui peut encore s’accélérer. Les émissions de CO2 devront être réduites de -15% d’ici à 2025 sur la base des véhicule commercialisés entre 2019 et 2020 et de -30 % en 2030.
Les échéances peuvent être encore plus proches sur la partie urbaine. De plus en plus de villes imposent des critères environnementaux contraignants ou incitatifs vers des motorisations à faibles émissions comme Paris et le Grand Paris d’ici 2024.

Appel aux pouvoirs publics

Les entreprises du TRM sont déjà mobilisées pour relever cette transition énergétique rappelle l’Union TLF, notamment avec le programme EVE (Engagements volontaires pour l’environnement). Des véhicules à énergies alternatives sont testés depuis quelques années. L’intégration rapide des nouvelles motorisations est liée à 3 facteurs : le modèle économique du véhicule exploité, l’usage du véhicule (urbain, périurbain/régional ou longue distance) et la disponibilité suffisante du réseau de stations d’énergies alternatives. « Cette conjugaison des 3 facteurs est un défi complexe qui n’est pas compatible avec des mesures intempestives et des changements de caps » pointe l’association.
Et d’appeler l’Etat et les collectivités à « planifier une politique énergétique sur le long terme, organiser les conditions d’une vraie concertation entre les acteurs privés et publics dont dépend la programmation des investissements dans les infrastructures et les matériels, et assurer à court terme une stabilité et une visibilité en matière fiscale et règlementaire pour l’ensemble de la profession. »

* Note de l’Union TLF Quelle transition énergétique pour le
Transport Routier de Marchandises (TRM) ? :

PDF - 652.4 ko

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 184 - septembre 2020

Stratégies Logistique n°184 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.