Le numéro 203 est en accès libre

Feuilletez gratuitement Stratégies Logistique 203 - octobre/novembre 2023.

En bref

Still promeut la manutention automatisée auprès des PME

La start-up de formation des livreurs Delivery Academy va lever 1,2 M€

Découvrez l'abonnement numérique

Accueil / RSE

Haropa Port et Engie construisent une usine de biométhane au Havre

, par Renaud Chasle

Engie va construire deux usines pour soutenir les projets Salamandre et KerEAUzen de production de plus de 80 000 tonnes de carburant décarboné pour les secteurs maritimes et aériens.

Dans le cadre de l’appel à projet Grand Canal lancé par Haropa Port, Engie va construire une unité industrielle et commerciale de production de biométhane sur un site de 24 Ha au Havre. Officialisé en juillet dernier par Élisabeth Borne, Première ministre, à l’occasion d’une visite des infrastructures portuaires, cet accord entre Haropa Port, Engie, CMA-CGM et Air-France KLM débouchera sur deux projets innovants au cœur de la zone industrialo-portuaire havraise : Salamandre et France KerEAUzen.

Salamandre : une usine de biométhane

Le premier projet, Salamandre, consiste à installer une usine de production de biométhane de synthèse à partir de biomasse sèche issue des filières locales de bois-déchet et de combustibles solides de récupération (CSR). L’ambition d’Engie est de produire 11 000 tonnes de biométhane par an, sous forme de GNL (Gaz Naturel Liquéfié) à destination du transport maritime, et notamment de CMA CGM avec qui Engie porte le projet. Ce biocarburant permettrait d’éviter environ 60 000 tonnes de CO₂ en comparaison à l’utilisation de gaz naturel fossile.

France KerEAUzen pour produire de l’e-Kerosène et de l’hydrogène

Le second projet, France KerEAUzen, concerne le développement d’une seconde unité de production, d’e-kérosène cette fois, pouvant atteindre environ 70 000 tonnes par an en combinant du CO2 local recyclé (270 000 tonnes de CO₂ issues du projet Salamandre) et de l’hydrogène renouvelable. Engie s’associe à Air France-KLM, qui sera le principal consommateur d’e-kérosène pour ses plateformes aéroportuaires de Roissy Charles de Gaulle et Orly. Mais l’usine pourra également permettre, à partir de 2028, de produire de l’hydrogène renouvelable pour répondre aux besoins des industriels de la zone industrialo-portuaire havraise et à ceux de la mobilité lourde, et des matières premières pour la chimie verte.

« Salamandre et France KerEAUzen constituent une réponse sans équivalent pour décarboner le transport maritime et aérien », a déclaré Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie. « Ces unités industrielles pionnières contribueront également à l’ambition d’Haropa Port de faire du Havre une plateforme de référence des carburants renouvelables, et ce dans une démarche d’économie circulaire au service du développement du territoire ».

Les décisions finales d’investissement sont attendues en 2024 pour Salamandre et fin 2025 pour KerEAUzen, la construction devant débuter respectivement fin 2024 et en 2026, sous conditions des autorisations d’urbanisme et des programmes de soutien.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 206 - avril / mai 2024

Stratégies Logistique n°206 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.