En bref

L’AUTF et Enerjump entérinent leur partenariat

Saint-Gobain recrute 100 alternants en logistique en 2024

Découvrez l'abonnement numérique

Accueil / Supply Chain

Daher veut changer de dimension

, par Sylvain Chanourdie

Le groupe industriel a présenté mardi son plan stratégique 2023-2027, « Take off 2027 ». S’internationaliser, améliorer sa rentabilité structurelle, innover et décarboner, telles en sont les priorités afin de devenir « une grande entreprise internationale rentable » réalisant 2 Mds € de CA dont un quart dans la logistique industrielle.

Au sortir de la crise de l’aéronautique, le groupe a retrouvé le niveau d’activité d’avant Covid avec un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’€ en 2022, en croissance de 15,4 % par rapport à 2021. Fort de ce rebond, l’objectif est désormais de changer de dimension dans le cadre de son plan stratégique 2023-2027, Take off 2027 : « Notre ambition pour 2027 est de devenir une grande entreprise de l’aéronautique réalisant 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires  » a présenté son directeur général Didier Kayat mardi devant la presse. Cette croissance s’appuiera sur son modèle d’affaires équilibré entre industrie et services, tourné à 90 % vers l’aéronautique. Ce modèle à 50/50 « dans l’ADN du groupe » a démontré sa résilience : « la crise covid a fait perdre 41 % d’activité aux industriels purs de l’aéronautique alors que le recul n’a été que de 15 % pour Daher  » souligne le dg.

500 M€ de CA dans la logistique

Outre les métiers d’avionneur, d’équipementier aéronautique et de logisticien industriel dont Daher se revendique le n°1 en France, le nouveau plan met en avant un quatrième métier : la fourniture de services industriels pour l’aéronautique civile et de défense. Pour conforter cette dernière activité de services, Daher a annoncé la signature d’un accord pour racheter le prestataire français AAA (Assistance Aéronautique et Aérospatiale) qui réalise autour de 200 M€ de chiffre d’affaires en France et à l’international. L’objectif de 2 Mds€ en 2027 devrait ainsi être rapidement atteint avec 1,5 milliard de CA prévu en 2023 et 1,8 Mds€ dès 2024 en incluant AAA, qui réalisait 350 M€ de CA avant la crise.
A l’horizon du plan, « chacun de nos quatre métiers fera autour de 500 millions d’euros à 100 millions d’euros près  » prévoit Didier Kayat, sachant qu’aujourd’hui la logistique représente environ 500 M€ de chiffre d’affaires et les services industriels 100 M€.
En 2022, Daher a enregistré une hausse de 10,7 % de ses activités de logistique et services industriels, marquée notamment par de nouvelles implantations en Espagne et en Allemagne. L’acquisition du transporteur toulousain Chabrillac, spécialiste du transport de satellites et lanceurs, a conforté ses positions dans le multimodal dédié au secteur Aerospace. Dans les prochaines années, le développement de la logistique passera par « la sécurisation de nos gros contrats actuels qui arrivent à échéance au cours du plan, ceux d’Airbus et d’Airbus Helicopters  », précise le dg, et le développement ce cette activité aux Etats-Unis.
Pour sécuriser ses objectifs de croissance, Daher prévoit de sous-traiter davantage l’assemblage de tous types d’avion et d’augmenter la part de ses achats d’équipements, passant de 50% actuellement à 70 % à la fin du plan. « Nous profitons de notre double supply chain, européenne et américaine qui s’étend jusqu’en d’Asie ». La double source va également être systématisée en interne (Daher compte trois usines en Amérique du Nord, deux au Maroc et six en France) ou en externe : « nous ne serions pas à l’abri d’un accident industriel si nous restions en mono-source ».

Verdissement de la logistique

Autre grande priorité de transformation du groupe : la décarbonation. « L’aviation du futur sera décarbonée ou ne sera pas » souligne Didier Kayat. Pour repérer et développer l’innovation en matière de produits, services et process plus vertueux, Daher s’appuie en particulier sur 3 tech centers lancés en 2022 : Log’in pour la logistique, Shap’in pour les aérostructures, Fly’in pour l’avion.
Outre le lancement prochain d’avions hybrides, l’allègement et la recyclabilité, l’effort de décarbonation du groupe actionne le levier optimisation de sa logistique. Daher utilise notamment des jumeaux numériques, une solution prédictive à base d’IA, pour adapter les effectifs des entrepôts et optimiser les tournées autour. «  Le jumeau numérique est une vraie avancée sur l’analyse des données des flux logistiques  » se félicite Pascal Laguerre, directeur des nouvelles technologies. L’optimisation des flux vise également à mettre moins de camions sur les routes. Et à l’instar du carburant durable SAF pour les avions, « les camions Daher utilisent du biocarburant pour ses principaux sites de Toulouse et de Roissy  ». Au sein de Log’in, la startup Easymile mène un PoC sur un véhicule tracteur sans chauffeur qui limitera l’impact carbone des flux en entrée et en sortie d’entrepôt. Les emballages recyclables, biosourcés et durables sont également de la partie, avec des solutions innovantes pour assurer le suivi de ces conditionnements.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 206 - avril / mai 2024

Stratégies Logistique n°206 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.