En bref

L’AUTF et Enerjump entérinent leur partenariat

Saint-Gobain recrute 100 alternants en logistique en 2024

Découvrez l'abonnement numérique

Accueil / RSE

Les chargeurs sceptiques face à la neutralité carbone du TRM

, par Renaud Chasle

61% des chargeurs estiment que le transport routier français n’atteindra pas l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050, alors même que leurs engagement sont de plus en plus forts.

La dernière étude intitulée « Enquête 2023 - (Ré)concilier transport de marchandises et décarbonation », publiée par Sightness, bp2r et Carbone 4 révèle les estimations pessimistes des chargeurs face aux objectifs de neutralité carbone du transport fixé à 2050 par la stratégie nationale bas-carbone. Selon Sightness les émissions de GES liées au transport de marchandises continuent d’augmenter, à l’inverse des autres secteurs d’activité et à rebours des objectifs fixés en 2015 par l’ADEME en marge des accords de Paris. Une situation qui ne semble pas satisfaire les 114 professionnels du transport de marchandises, en poste au sein du service transport, achats indirects ou encore supply chain d’une entreprise donneuse d’ordres, interrogés pour cette étude entre le 1er et le 15 juin 2023. L’enquête révèle que 61% d’entre eux estiment que le TRM français n’atteindra pas l’objectif de neutralité carbone en 2050 et constatent clairement le retard pris et les efforts considérables à déployer pour atteindre les objectifs dans le temps imparti. Seuls 17% des répondants font part d’une réelle collaboration entre les équipes en charge de la décarbonation et le(s) département(s) de transport, logistique et supply chain, tandis que la collaboration reste un facteur clé de succès selon Sightness. La grande majorité des répondants (63%) pointe l’absence totale de budget dédié. De plus, l’ensemble des leviers applicables à l’activité transport des entreprises accuse une forte baisse par rapport à 2022.

Une stratégie RSE plus marquée

Néanmoins 71% affirment avoir déjà ou être en train d’élaborer un plan d’action de réduction des émissions de GES dédié spécifiquement au transport. « Autrement dit, malgré leur pessimisme face aux objectifs, leurs ambitions se concrétisent davantage en plans d’action », indique l’étude. En outre l’enjeu de décarbonation est désormais incarné par une direction RSE présente au CODIR pour 30% des répondants, en hausse de 6 points. Le sujet est donc davantage porté par des « experts », positionnés au cœur de la direction. D’ailleurs, 28% des cadres ont ou vont avoir des objectifs liés à la décarbonation dans leur feuille de route. Une proportion qui a presque doublé en 2 ans. De plus, 86% déclarent que leur entreprise mesure les émissions de GES issues du fret. Et parmi eux, 54% déclarent désormais calculer les émissions sur l’intégralité des flux contre 36% en 2022.

« Si un pessimisme généralisé stagne en toile de fond vis-à-vis des objectifs globaux liés aux accords de Paris, les enjeux de décarbonation sont de plus en plus présents au sein des organisations. L’adaptation aux risques qui accompagnent le réchauffement climatique semble déjà préoccuper un certain nombre de chargeurs. Nul doute que c’est un sujet qui prendra de l’ampleur au fil des années », commente Florence Mazaud, responsable RSE de Sightness.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 206 - avril / mai 2024

Stratégies Logistique n°206 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.